AMAL ART BLOG

Pablo Picasso : œuvre et impact artistique en détail

Picture of Amalle Dupuy

Amalle Dupuy

Fondatrice AMAL Gallery

Publié le 1 mai 2024

Pablo Picasso, né en Espagne et mort en France, est reconnu comme l’un des plus grands peintres du XXe siècle. Fondateur du cubisme, il a bouleversé l’art de son temps avec une production artistique étonnamment riche et variée, incluant peintures, sculptures, céramiques et dessins. Parmi ses œuvres les plus célèbres figure “Guernica”, un tableau emblématique de l’art moderne. Explorez l’œuvre impressionnante et l’impact indéniable de Picasso sur l’art du XXe siècle.

Le parcours de Pablo Picasso

Picasso, un artiste prodige, a commencé son parcours artistique dès son plus jeune âge. À seulement 8 ans, il réalisait sa première toile, “Le Petit Picador Jaune”, sous l’encouragement de son père. Son apprentissage formel de l’art s’est fait entre Madrid, Barcelone et Malaga. Son passage à l’école de la Llotja à Barcelone en 1896 fut particulièrement marquant.

L’année 1900 marque un tournant décisif dans sa carrière avec son premier séjour à Paris. Dans le quartier bohème de Montmartre, Picasso se frotte à un milieu artistique qui va durablement influencer son œuvre. Sa formation académique aux Beaux-Arts lui permet d’acquérir une maîtrise des différentes techniques de peinture, et de dessin.

Son parcours est également marqué par sa capacité à innover et à anticiper les mouvements artistiques de son temps. Ainsi, il a contribué aux grands courants picturaux du XXème siècle, comme le surréalisme, l’expressionnisme ou le néo-classicisme. Son travail sur le cubisme, notamment, a profondément redéfini les pratiques artistiques de son époque.

Les premières œuvres de Picasso

Pablo Picasso a commencé à peindre à un très jeune âge, sous l’influence de son père qui était lui-même peintre. L’une de ses premières œuvres, le “Petit Picador Jaune” (1889), a été réalisée alors qu’il n’avait que huit ans. Par ailleurs, les premières œuvres de Picasso témoignent d’une maîtrise impressionnante des techniques traditionnelles de la peinture, comme en témoigne “Science et Charité” (1896-1897) réalisée au milieu d’une épidémie de choléra.

Cependant, l’artiste ne se contente pas seulement de reproduire le réel. Très tôt, il montre une volonté de repousser les limites de l’art traditionnel, ce qui se reflète dans ses œuvres de jeunesse.

Le cubisme : une révolution artistique initiée par Picasso

Le cubisme, mouvement artistique du début du 20e siècle, est l’un des tournants majeurs de l’art moderne, initié en grande partie par Picasso lui-même. Ce style unique, caractérisé par une représentation fragmentée et géométrique des objets, a permis une toute nouvelle appréhension de la réalité artistique.

Fruit d’une collaboration étroite avec Georges Braque, le cubisme trouve aussi ses fondements dans l’influence de Paul Cézanne et de l’art africain. Picasso et Braque, en déconstruisant les formes traditionnelles, ont libéré l’art de la représentation fidèle du réel, offrant une nouvelle liberté d’expression aux artistes.

Picasso a notamment marqué le cubisme par son œuvre “Les Demoiselles d’Avignon”, qui rompt avec les conventions artistiques de l’époque. Ce tableau, considéré comme le précurseur du cubisme, fait écho à l’art africain dans le traitement des visages et démontre une volonté de représenter plusieurs perspectives dans une même œuvre.

Dans le sillage de Picasso, le cubisme a ouvert la voie à d’autres courants tels que le futurisme ou le constructivisme, témoignant de son impact considérable sur l’art du 20e siècle.

Comprendre le cubisme à travers l’œuvre de Picasso

Picasso, avec Georges Braque, a développé le cubisme en deux phases principales : le cubisme analytique et le cubisme synthétique. Lors de la phase analytique, les objets étaient décomposés en formes géométriques, donnant l’impression d’un regard sur le sujet depuis plusieurs points de vue simultanément. La phase synthétique, quant à elle, a vu l’introduction d’éléments du quotidien dans les œuvres de Picasso, pour réaffirmer un lien avec la réalité. Des œuvres comme “Les Demoiselles d’Avignon” ou “Violon et raisins” illustrent ce style unique, mêlant déconstruction du réel et références au quotidien. L’approche de Picasso en matière de cubisme a non seulement redéfini les standards artistiques, mais a aussi influencé d’autres mouvements tels que le futurisme et le constructivisme.

Impact du cubisme sur l’art moderne

Le cubisme, initié par Picasso, a profondément marqué l’art moderne. Ce mouvement a introduit une nouvelle approche artistique, se détachant du réalisme pour explorer la géométrisation et la multiplicité des points de vue.

  • L’impact du cubisme se mesure notamment à travers l’émergence de nouvelles formes d’expression, comme la sculpture abstraite.
  • Il a également permis une redéfinition des normes artistiques, ouvrant la voie à d’autres courants artistiques tels que le futurisme et le constructivisme.
  • Par ailleurs, son influence s’est étendue à d’autres domaines tels que l’architecture, la littérature et la musique.

Le cubisme a ainsi rompu avec les conventions artistiques de son époque et continue d’inspirer les artistes contemporains. Il demeure, sans conteste, une des grandes révolutions de l’art du XXe siècle.

L’évolution du cubisme dans la création de Picasso

Le cubisme de Picasso a évolué au fil du temps, marquant une transformation progressive de l’artiste. D’abord initié par la période dite du cubisme cézannien ou pré-cubisme en 1907, Picasso se lance dans une déconstruction géométrique du réel. Cette phase est marquée par une œuvre emblématique, “Les Demoiselles d’Avignon” (1907), qui témoigne de cette nouvelle approche artistique.

En 1912, Picasso entre dans une nouvelle phase de son cubisme, le cubisme synthétique. Pour échapper aux limites du cubisme analytique et réaffirmer un lien plus visible avec la réalité, l’artiste introduit dans ses œuvres des éléments du quotidien. Il engage ainsi une nouvelle réflexion esthétique sur les différents niveaux de référence au réel.

Cette phase est également marquée par l’introduction de nouvelles techniques, comme le papier collé et le collage, qui jouent un rôle important dans l’évolution de son œuvre cubiste. Le cubisme synthétique de Picasso continue à décomposer les objets en formes géométriques, mais les réassemble en formes abstraites de manière plus libre et expressive.

Les principaux tableaux cubistes de Picasso

Pablo Picasso a réalisé durant sa carrière de nombreuses œuvres cubistes qui ont révolutionné l’art du XXème siècle. Parmi elles, certaines sont particulièrement notables.

  • Les Demoiselles d’Avignon” (1907), considérée comme l’œuvre qui marque le début du cubisme. Cette peinture présente une déconstruction radicale de la perspective et des formes, avec des figures féminines stylisées rappelant des masques africains.
  • Le Violon” (1912), représentatif du cubisme synthétique, où Picasso utilise la technique du papier collé pour créer une nouvelle réalité à partir d’éléments du quotidien.
  • La Bouteille de Suze” (1912) est un autre exemple marquant du cubisme synthétique, où Picasso mêle peinture et collage pour dépeindre une scène de café.
  • Trois Musiciens” (1921), une œuvre tardive qui illustre le passage de Picasso vers une forme plus colorée et dynamique du cubisme.

Ces œuvres, parmi d’autres, témoignent de la manière dont Picasso a su repousser les limites de la représentation artistique et ouvrir de nouvelles perspectives dans l’art du XXème siècle.

Picasso et Guernica : une œuvre engagée

Contexte historique de la création de Guernica

L’œuvre Guernica de Picasso s’inscrit dans un contexte historique marqué par la guerre civile espagnole. Commandé par le gouvernement républicain pour l’exposition universelle de Paris en 1937, le tableau est une réponse à l’horreur du bombardement de la ville basque de Guernica par l’aviation allemande au service des franquistes, le 26 avril 1937. Cette tragédie, qui a marqué l’Espagne et le monde entier, a été un déclencheur pour Picasso qui a choisi d’exprimer sa colère et son engagement politique à travers cette œuvre.

Analyse détaillée du tableau Guernica

Guernica, réalisé en 1937, est sans doute l’une des œuvres les plus marquantes de Picasso. Ce tableau monumental, mesurant 3,49 m x 7,77 m, est une réaction à l’horreur de la guerre, en particulier au bombardement de la ville de Guernica.

Le tableau se distingue par son choix de la monochromie, utilisant exclusivement des tons de gris, de noir et de blanc. Cette palette restreinte contribue à l’atmosphère tragique et sombre de l’œuvre.

Picasso dépeint une scène chaotique, remplie de personnages et d’animaux dans la douleur. Parmi les figures les plus remarquables, on trouve un taureau, un cheval et une mère tenant son enfant mort dans les bras.

Ces figures sont représentées de manière déformée et fragmentée, une caractéristique typique de l’approche cubiste de Picasso. Cependant, contrairement à ses œuvres cubistes antérieures, Guernica utilise une imagerie plus directe et réaliste pour décrire la brutalité de la guerre.

Interprétation et influence de Guernica dans l’art moderne

Guernica est souvent interprétée comme un puissant symbole de protestation contre la violence et la guerre. L’oeuvre a eu une influence majeure sur l’art moderne, ouvrant la voie à une nouvelle forme d’expression artistique engagée. Picasso utilise ici le cubisme pour représenter la réalité de la guerre de manière fragmentée et déformée, renforçant l’impact dramatique de la scène.

L’importance de Guernica dans l’art moderne dépasse son contexte historique. Elle a été un déclencheur, incitant les artistes à s’engager plus activement dans leurs œuvres. L’œuvre a également influencé la manière dont les artistes représentent la guerre et la violence, en mettant l’accent sur leur horreur plutôt que sur leur héros.

La place prépondérante du noir et blanc dans Guernica, une rupture avec l’usage habituel de la couleur par Picasso, a aussi marqué les artistes modernes. Cette technique renforce la dramaturgie de la scène et souligne la gravité du sujet.

De même, l’usage de formes géométriques et de figures déformées, empruntées au cubisme, pour représenter les victimes de la guerre a été largement repris par les artistes contemporains.

Dans l’ensemble, Guernica a profondément marqué l’art moderne par sa puissance évocatrice et son engagement, faisant de Picasso une figure majeure de l’art engagé.

Picasso, un peintre prolifique : focus sur ses œuvres majeures

Les périodes bleue et rose dans l’œuvre de Picasso

Les périodes bleue et rose constituent deux des phases les plus marquantes de l’œuvre de Picasso. La période bleue, de 1901 à 1904, est caractérisée par des tons monochromes de bleu et de bleu-vert, transmettant un profond sentiment de mélancolie. Cette période a été influencée par le suicide de son ami Carlos Casagemas, qui a plongé Picasso dans une profonde tristesse. Les sujets de cette période sont souvent des personnes marginalisées, comme des mendiants ou des acrobates.

La période rose fait suite à la période bleue, de 1904 à 1906. Les œuvres de cette période sont plus optimistes, avec des tons plus chauds dominés par des variations de rose et d’orange. Durant cette période, Picasso s’intéresse au monde du cirque et ses personnages sont souvent des saltimbanques, des acrobates ou des arlequins. Cette évolution stylistique coïncide avec le début de sa relation avec Fernande Olivier, qui a apporté une nouvelle joie à sa vie.

Les portraits marquants de Picasso

Picasso était un maître du portrait. Il a su capturer l’essence de ses sujets avec une vision unique, marquée par sa signature cubiste et par son exploration continue de nouvelles formes et techniques.

Parmi ses portraits les plus marquants, on compte ceux de ses compagnes et muses, qui ont grandement influencé son œuvre. Par exemple, “Le Rêve” (1932), présente sa maîtresse Marie-Thérèse Walter dans une représentation éthérée et colorée.

Un autre exemple notable est le “Portrait de Françoise” (1946), qui dépeint Françoise Gilot, une autre compagne de Picasso, dans un style dépouillé et expressif.

En dehors de ses relations intimes, Picasso a également réalisé des portraits marquants de ses contemporains, comme “Paul en Arlequin” (1923-1924), qui montre son fils Paul en costume de carnaval, une figure récurrente dans son œuvre.

Enfin, il convient de mentionner son “Autoportrait” (1901) qui offre un aperçu fascinant de l’artiste en tant que jeune homme, et démontre son habileté à se représenter lui-même avec la même intensité et le même sens du détail qu’il accordait à ses autres sujets.

Picasso et la sculpture : une facette méconnue de son art

Picasso a exploré de manière intense le monde de la sculpture, une dimension parfois éclipsée par son œuvre picturale. Ses sculptures, qui comptent plus de 1 228 pièces selon certaines sources, témoignent de sa créativité débordante et de son audace artistique.

Il a fait preuve d’une grande liberté dans le choix des matériaux et des techniques, utilisant aussi bien le bois, le métal que la céramique. Il a ainsi élargi le champ de la sculpture en introduisant l’assemblage et en jouant avec les formes du corps humain.

Des expositions importantes, comme celle du musée Picasso à Paris en 2016, ont permis de mettre en lumière cette facette de son œuvre. Parmi ses sculptures les plus célèbres, on trouve les “Verres d’absinthe” (1914), une série de six pièces présentée en Europe pour la première fois lors de cette exposition.

La sculpture chez Picasso n’est pas qu’un simple passe-temps ou une autre forme d’expression, elle est une partie intégrante de son œuvre, révélant un autre aspect de sa vision artistique. Elle a été, tout comme sa peinture, un terrain d’expérimentation et de renouvellement constant.

Les musées Picasso à travers le monde

Le Musée national Picasso-Paris : un lieu dédié à l’artiste

Niché dans le quartier du Marais à Paris, le Musée national Picasso-Paris est un lieu incontournable pour les amateurs de l’artiste. Installé dans l’Hôtel Salé, un hôtel particulier du XVIIe siècle, le musée abrite la plus importante collection publique de l’œuvre de Picasso.

Fondé en 1985, le musée conserve plus de 5 000 œuvres de Picasso, offrant un parcours exhaustif à travers toutes les périodes artistiques du maître. Les visiteurs peuvent y découvrir des peintures, sculptures, dessins, céramiques, et même des carnets de croquis, permettant une immersion totale dans l’univers de l’artiste.

La collection a été en grande partie constituée grâce à des donations de ses héritiers. Le musée propose également des expositions temporaires mettant en lumière différentes facettes de l’artiste ou de son entourage.

D’autres musées Picasso à découvrir en Espagne et ailleurs

L’Espagne, pays natal de Picasso, abrite deux musées majeurs dédiés à son œuvre. Le Musée Picasso Malaga, situé dans le Palais des Comtes de Buenavista, expose plus de 230 œuvres de l’artiste, dont des peintures, des sculptures et des céramiques.

Le Musée Picasso de Barcelone, quant à lui, possède la plus grande collection de Picasso au monde avec plus de 3 500 œuvres. Il se trouve dans le quartier du Born, dans cinq anciens palais gothiques catalans.

En dehors de l’Espagne, d’autres musées Picasso méritent également le détour. Par exemple, le Musée Picasso Paris, situé dans le Marais, offre la plus importante collection publique de l’artiste avec plus de 5 000 œuvres.

Picasso et les femmes : une influence majeure dans son œuvre

Influence des femmes dans la vie et l’œuvre de Picasso

Les femmes ont joué un rôle déterminant dans la vie et l’œuvre de Picasso. Il a été profondément marqué par ses relations avec elles, ce qui a influencé son travail artistique. Nombre de ses muses sont devenues des motifs récurrents dans son œuvre, comme Fernande Olivier qui a inspiré de nombreux portraits pendant la période cubiste. Les relations de Picasso avec ses compagnes ont non seulement marqué des tournants dans sa vie personnelle, mais ont également déclenché des changements stylistiques et thématiques dans son œuvre. Par exemple, le début de sa relation avec Fernande Olivier coïncide avec la période rose, caractérisée par des tons plus optimistes et des sujets plus joyeux.

L’héritage de Picasso : sa famille et son influence actuelle

Portrait de la famille Picasso : Paloma, Maya, Paulo et Claude

La famille Picasso est intimement liée à l’œuvre de l’artiste. Paulo, né en 1921, est le fils aîné de Picasso et Olga Khokhlova. Il a été le modèle de plusieurs portraits de son père. Maya, née en 1935, est la fille de Picasso et Marie-Thérèse Walter. Sa relation privilégiée avec son père est illustrée dans de nombreux portraits et dessins. Claude et Paloma, nés respectivement en 1947 et 1949, sont les enfants de Picasso avec Françoise Gilot. Ils ont également inspiré l’artiste pour de nombreuses œuvres.

  • Paulo : Né le 4 février 1921 à Paris, décédé le 5 juin 1975 à Paris.
  • Maya : Née en 1935, elle est l’objet de nombreux dessins et peintures de Picasso.
  • Claude : Né le 15 mai 1947 à Boulogne-Billancourt, décédé le 24 août 2023 à Genève.
  • Paloma : Née le 19 avril 1949 à Vallauris, elle est reconnue comme une créatrice de mode et une femme d’affaires franco-espagnole.

L’impact de Picasso dans l’art contemporain

Pablo Picasso a laissé une empreinte indélébile sur l’art contemporain, influençant de nombreux artistes bien après sa mort. Son apport à des mouvements comme le cubisme, le surréalisme et l’expressionnisme est évident. Son style novateur et révolutionnaire a ouvert la voie à de nouvelles formes d’expression artistique.

David Hockney et Jasper Johns sont parmi les artistes contemporains qui ont été profondément influencés par Picasso. Leur travail témoigne de l’impact de Picasso sur l’art contemporain.

C’est particulièrement visible dans l’exposition Picasso Mania qui présentait des œuvres inspirées par Picasso. Elle démontre comment son œuvre continue d’alimenter et d’influencer nombre d’artistes contemporains.

En outre, Picasso a également joué un rôle dans la promotion de l’art contemporain. Il a participé à la création du Musée national d’art moderne à Paris, contribuant ainsi à la reconnaissance de l’art contemporain.

Son héritage se reflète également dans l’art contemporain à travers diverses expositions et événements, mettant en lumière l’influence continue de Picasso sur les artistes d’aujourd’hui.

Picasso dans la culture populaire

Picasso et la mode : une source d’inspiration intemporelle

Pablo Picasso n’a pas seulement influencé le monde de l’art, il est aussi une source d’inspiration majeure dans le monde de la mode. Les motifs géométriques distinctifs et les couleurs vives de son style cubiste se retrouvent dans de nombreuses collections de créateurs renommés.

  • Yves Saint Laurent, Moschino et Prada ont notamment intégré des éléments de ses œuvres dans leurs designs.
  • Dans les années 1920, l’influence de Picasso s’est même étendue à Coco Chanel, avec l’introduction de motifs linéaires et géométriques dans ses créations.

Cette tendance, surnommée “Picassocore”, combine des pièces d’inspiration Picasso avec des vêtements plus conventionnels pour créer un look audacieux et original.

L’empreinte de Picasso dans la mode est une preuve supplémentaire de son impact indéniable et intemporel sur la culture populaire.

Picasso au cinéma et dans la littérature

Dans le monde du cinéma et de la littérature, Picasso occupe une place d’importance. Sa vie fascinante et son œuvre prolifique ont inspiré de nombreux réalisateurs et écrivains.

Il a été le sujet de plusieurs films, dont le documentaire “Le Mystère Picasso” de Henri-Georges Clouzot en 1955. Ce film offre un aperçu rare du processus créatif de l’artiste, capturant Picasso en train de créer plusieurs œuvres d’art devant la caméra.

Dans la littérature, les références à Picasso sont nombreuses. Il est parfois évoqué comme une figure symbolique du génie créatif ou comme une icône de la modernité. Des auteurs comme Olivier Rolin ont exploré son univers à travers l’étude d’objets personnels de l’artiste.

Le cinéma et la littérature ont également mis en scène les relations tumultueuses de Picasso avec les femmes, qui ont joué un rôle majeur dans sa vie et son œuvre.

En somme, Picasso a largement traversé les frontières de l’art pour imprégner la culture populaire à tous les niveaux, y compris dans le cinéma et la littérature.

4 questions pour mieux comprendre Pablo Picasso

Quel est le nom du premier tableau de Pablo Picasso ?

Le premier tableau de Pablo Picasso, peint alors qu’il n’avait que huit ans, porte le nom de “Le Petit Picador jaune”. Il s’agit de sa première peinture à l’huile, et malgré sa jeunesse au moment de sa création, Picasso a toujours refusé de se séparer de cette œuvre.

Il est intéressant de noter que l’artiste a également réalisé une autre peinture notable à un jeune âge : “La Première Communion”. Créé en 1896, alors que Picasso avait seulement 14 ans, ce tableau a été exposé à la mairie de Barcelone. Cette œuvre aux lignes académiques illustre le talent précoce de Picasso et son aptitude à maîtriser les techniques artistiques traditionnelles.

Ces premières œuvres témoignent du potentiel artistique de Picasso et annoncent le début d’une carrière exceptionnelle qui a révolutionné l’art du XXe siècle.

Où se trouve la tombe de Picasso ?

La dernière demeure de Pablo Picasso est située dans le sud de la France, plus précisément dans le parc du château de Vauvenargues. Ce château, situé dans les Bouches-du-Rhône, est niché au pied du versant nord du massif de la Sainte-Victoire.

Ce lieu de repos n’a pas été choisi au hasard. Picasso, ayant obtenu l’exceptionnelle autorisation d’être enterré dans un terrain privé, a choisi ce cadre unique pour son dernier repos.

La tombe de l’artiste est ornée d’un bronze que Picasso a lui-même fondu, ajoutant ainsi une dernière touche personnelle à ce lieu emblématique. Cependant, la possibilité d’apercevoir ce bronze dépend de la saison et de l’état de la végétation.

Quelle est la particularité de Pablo Picasso ?

La particularité de Pablo Picasso réside dans sa polyvalence et son incroyable productivité, caractéristiques qui le distinguent de nombreux autres artistes de son temps. Il ne s’est pas limité à un seul médium ou style, mais a exploré une multitude de techniques et de mouvements artistiques tout au long de sa carrière.

  • Polyvalence : Picasso était un peintre, un sculpteur, un dessinateur, un graveur et un céramiste. Il a également créé des tapisseries et des carnets de croquis, prouvant ainsi sa maîtrise de diverses disciplines artistiques.
  • Productivité : Picasso a réalisé près de 50 000 œuvres au cours de sa vie, dont 1 885 tableaux, 1 228 sculptures, 2 880 céramiques, 7 089 dessins, 342 tapisseries, 150 carnets de croquis et 30 000 estampes.

De plus, sa capacité à innover et à anticiper ses contemporains tout en dialoguant avec la peinture des maîtres anciens a profondément bouleversé l’art du XXe siècle. Ainsi, Picasso reste une figure incontournable et un maître dont la créativité semble infinie.

Pourquoi Picasso a peint guernica ?

Guernica, chef-d’œuvre de Picasso, est né d’un élan de révolte contre la barbarie de la guerre. Pablo Picasso, ému par le bombardement de la ville basque de Guernica en avril 1937 pendant la guerre civile espagnole, décide d’exprimer son indignation à travers cette toile monumentale.

Cette œuvre est commandée par le gouvernement républicain espagnol pour le pavillon de l’Exposition universelle de Paris en 1937. Picasso, installé à Paris depuis plusieurs années, se sent profondément concerné par les événements qui secouent son pays natal.

Guernica est une véritable déclaration politique de Picasso, qui s’engage résolument contre le fascisme et ses horreurs. Cette peinture est une réponse à l’horreur de la guerre et une dénonciation de la brutalité et de la violence des conflits armés. Picasso utilise l’art comme un moyen d’expression politique et de protestation contre l’injustice et la cruauté.

Le choix du noir et blanc pour cette œuvre, souvent interprété comme une référence aux images de presse de l’époque, contribue à la force dramatique de la composition. Le tableau représente les souffrances des innocents, les victimes de la guerre, dans une série de scènes déchirantes d’horreur et de désolation.

En peignant Guernica, Picasso n’a pas seulement créé un chef-d’œuvre de l’art moderne, il a également fait de cette toile un symbole universel de la paix et de la lutte contre la guerre.

{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Visualisez et testez nos tableaux contemporains chez vous !

Avec notre Réalité Augmentée, intégrez à votre guise, vos tableaux préférés à votre intérieur. Projetez vous dès maintenant !

Un tableau affiché en réalité augmenté sur un mur.

Nos dernières œuvres contemporaines

Découvrez nos tableaux contemporains coup de cœur fraichement arrivés !

Nos derniers Art Posts :

Partager cet Art Post :

Essayez des tableaux contemporains gratuitement chez vous !

Payez en 4x sans frais

    1. Choisissez Paypal au moment du paiement pour bénéficier du paiement en 4X.
    2. Un premier paiement correspondant à 25% de l’achat est dû aujourd’hui.
    3. Les 3 prochaines échéances seront débitées automatiquement les 3 mois suivant.
    4. UNIQUEMENT pour les montants de 30€ à  2000€.

Au-delà de ce montant, n’hésitez pas à contacter la galerie par téléphone ou par mail pour des paiements échelonnés.

N’hésitez pas à contacter la galerie au 04 78 52 62 69 ou par mail à contact@amalgallery.com

Prénom*
Nom*
Adresse e-mail*
Numéro de téléphone*
Réservez un RDV de présentation de cette
œuvre en visio.